entre les heures ...

25 février 2010

J'étais une enfant , ce monstre que les humains fabriquent avec regret

2309776173_1_1_

Rien ne se console parce que rien ne se remplace, même les départs forcés sont pris pour des abandons. Mon cœur peut se briser, mais jamais il ne s'arrête de battre. Je n'ai rien oublié, j'y pense encore, j'ai toujours un pied coincé dans le passé, je tombe sans cesse dans le présent. Est-ce que tout cicatrise un jour avec le temps ? Est-ce que tout ceci devait arriver, était déjà écrit ? Apprendre à surmonter.. Tout ce que nous mettons tant de temps à construire, à entreprendre, les rêves vécus ou non, les actions achevées ou pas..Tout ceci, n'est rien face au temps, tout s'efface, tout se pardonne, tout se termine, tout cesse un jour, même l'amour, même les promesses ne seront veinement pas tenues. Pour toujours ? Pour toujours, c'est un temps infiniment long, et le temps à une façon bien à lui de changer les choses. Je me rend aujourd'hui compte que je fus moi même seul boureau de mes erreurs, seul poids de mon fardeau. J'en arrive à la conclusion que rien n'est fait au hasard, que nous devons apprendre à nous relever, à perpétuer, le rêve avec toi n'aura jamais continué, je me relèverais. Maintenant j'en suis sure, tout ceci, toute ces choses, aussi infimes qu'elles soient, méritent d'être vécues. Et le temps passera..

Posté par entre les heures à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]